Que puis-je faire pour le développement de la mobilité et de la motricité de mon enfant ?

 

Quelles sont les différences de développement ?

Dès qu’un enfant est prêt, il se faufile, s’assoit, se lève et marche. Il peut y avoir de grandes différences d’un enfant à l’autre.

Les enfants développent leur flexibilité sur une longue période et de manière très différente. Ils recherchent des expériences qui les rendent de plus en plus sûrs et expérimentés au fil du temps.

Chez certains enfants, le développement moteur est altéré ou considérablement ralenti par une maladie ou un handicap. Ils ont besoin d’une stimulation et d’une attention particulières et généralement aussi d’un soutien professionnel dans le développement de leurs mouvements.

 

Chaque enfant développe sa mobilité différemment

La plupart des enfants apprennent à marcher en rampant, en se cachant ou en courant à quatre pattes.

D’autres sautent simplement ces étapes intermédiaires et certains enfants développent leur propre façon de se déplacer :

ils s’enroulent, glissent ou roulent sur le sol avant d’apprendre à marcher. Il y a également de grandes différences dans le calendrier : certains enfants commencent tôt, d’autres beaucoup plus tard.

Beaucoup d’enfants se tournent vers le côté très tôt et dans une situation différente, d’autres le font jusqu’à la fin de la première année de vie. Et ce n’est pas tout : de nombreux enfants passent par plusieurs étapes de développement des capacités motrices du corps presque côte à côte en quelques mois.

D’autres procèdent à ces développements étape par étape et de manière ordonnée. Mais tous les enfants de notre culture qui se développent normalement peuvent s’asseoir librement après dix mois.

 

La marche libre

Certains enfants commencent à l’âge de neuf mois, d’autres à 18 mois. La durée est énorme. Mais à l’âge de 20 mois, tous les enfants de notre culture peuvent se déplacer librement et en toute sécurité sur son cheval à bascule avec un développement normal : La plupart des enfants entre neuf et quinze mois commencent à se déplacer de haut en bas sur des chaises, des pieds de table et d’autres meubles.

Dès que votre enfant se sent raisonnablement en sécurité, il commence à marcher le long des meubles et finit par se libérer. Votre enfant veut maintenant essayer cette nouvelle capacité de plusieurs façons : courir dans les deux sens, marcher autour de la table, sur les tapis, sur la pelouse, marcher dans le sable et monter sur un pas de porte.

Votre enfant n’est pas intéressé par la réalisation d’un objectif particulier. Tout cela est logique, car c’est la seule façon dont il pourra bientôt mieux évaluer les situations et adapter son rythme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *